Vivre plus simplement

11 novembre 2017

Nous, les normands...

OrelSan-LA PLUIE (ft. Stromae)

Capture d’écran 2017-11-11 à 13

 

Posté par Justine_dlh à 13:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


08 novembre 2017

Vivre sans papa - Blessure d'abandon

C’est difficile pour moi de m’expliquer sur certains points de ma vie parce que je sens que je ne peux pas tout dire. Je sens qu’il y a certains événements que j’ai vécu qu’il faut que je garde pour moi, que c’est mal de les exposer, que ça pourrait gêner ceux qui lisent ou que ce serait dévoiler l’intimité d’autres personnes, notamment des personnes de ma famille.
Je vais alors essayer de faire passer mon message sans tout dire. En parlant seulement de ce qui ne me dérange pas du tout et de mon ressenti, parce que j’ai besoin de le faire. 

63274_1693775514774_6464532_n

Quand j’étais un bébé, vers 1 an et demi, mon père, ou du moins celui qui a mit la petite graine dans le ventre de ma maman, parce que je pense pas pouvoir dire que c’est mon père, est devenu fou. Peut-être qu’il était déjà fou avant d’ailleurs, je n’en sais rien, en tout cas on m’a raconté qu’il est devenu violent et buvait beaucoup. Alors ma maman m’a prit dans ses bras, m’a protégé, et nous nous sommes enfuies loin de lui. Je ne l’ai plus jamais vu. 
J’ai donc grandi avec ma maman qui m’a expliqué tout ça très tôt et je n’ai JAMAIS senti de manque. Je n’ai jamais vu le fait de vivre à deux seulement comme un problème, ça me convenait très bien. Elle m’a apprit de belles valeurs, elle m’a apprit à être juste et je n’avais pas besoin de plus. J’avais aussi plusieurs papas dans ma famille, mon papi, mon parrain, mon oncle.. Ils avaient un peu ce rôle parfois, mais j’étais lucide et tout ça me convenait parfaitement. Je n’ai jamais eu aucun mal à dire aux gens : « je ne connais pas mon père. » et je ne sentais pas de douleur face à ça, c’était « très bien comme ça ». 
Mais, devenant une adulte, je comprends que cet événement, quand j’étais bébé, m’a quand même marqué, malgré tout, inconsciemment. J’ai été fragile sur plusieurs sujets dans ma vie, en grandissant, et j’ai compris que c’était lié à ça plus tard. 

J’ai peur de la violence : Oui, petite, adolescente ou adulte, quand une bagarre explosait près de moi, quand j’étais confrontée à la violence, même dans les films, je ne le supportais pas et je ne le supporte toujours pas. Je me mets à pleurer automatiquement. Alors on s’est beaucoup moqué de moi il y a quelques années, quand certains ado riaient d’une petite « baston » entre un copain et quelqu’un qui cherchait les ennuis. C’était pourtant drôle, il n’y avait pas eu beaucoup de dégâts en plus, et moi j’étais là, assise, en train de pleurer, sans pouvoir m’arrêter… Et bien maintenant vous le saurez : j’ai été face à la violence quand j’étais un bébé, et je ne la supporterai jamais. 

Ma relation avec les garçons est compliqué : Mon plus grand rêve quand j’étais enfant et en grandissant, c’était d’avoir un amoureux. Je tombais toujours amoureuse très vite et très fort. Je me souviens que c’est arrivé dès la maternelle. C’était tellement important pour moi que je me souviens de la sensation que j’avais eu quand j’ai eu mon premier amoureux. Et puis en primaire, il y en a eu 3, ou peut-être 4 (un par an sûrement), mais qu’est-ce que je pensais à eux ! Je rêvais de tout faire avec eux, qu’ils soient près de moi, qu’ils me tiennent la main. Et ça n’a jamais changé. J’ai toujours eu besoin de présence masculine près de moi. Et quand je l’avais enfin, je paniquais à l’idée qu’ils me trompent ou qu’ils s’en aillent. Dieu merci, aujourd’hui j’ai trouvé quelqu’un qui m'a écouté, a compris mes blessures, a su m’accompagner et me prouver qu’il ne me lâcherait pas, et j’ai enfin confiance. 

Je ne supporte pas l’abandon : Voilà le point le plus difficile à gérer, depuis toujours, le plus handicapant. En amour, comme je l’ai expliqué juste avant, mais aussi en amitié, je ne supporte pas qu’on me laisse tomber. Je le vis très mal, il me faut énormément de temps pour m’en remettre, et je crois que je n’oublierai jamais tous les « amis » qui n’ont pas été présents ou qui ont décidé de ne plus être mes amis. Peu importe la raison pour laquelle ils sont partis, parfois j'étais d'accord avec eux, parfois je les comprenais, mais je ne pouvais pas accepter leur départ et la séparation. Je sais très bien que ça doit être affreux pour eux, que ce doit être une pression de sentir que notre ami a autant besoin de nous. Mais c’est comme ça, j’ai beau travailler sur moi. Quand des liens d’amitiés se sont rompus, je ne l’ai jamais oublié. Au point même, parfois, de décider d'abadonner, moi, pour moins sentir cette douleur, et de faire subir ce que je ne veux pas sentir... Parce que pour ceux qui sont partis, dans différentes circonstances et de différentes manières (plus ou moins correctes), j’ai encore une forme de rancoeur qui, quand elle réapparait, me faire bien mal au creux du ventre. Je sais que beaucoup d’anciens amis n’ont jamais compris que ce se soit toujours mal terminé et que j’ai montré tant de difficulté et de réticence quand nous commencions à nous séparer. Si ils lisaient ça, ils comprendraient peut-être. L’abandon, c’est sûrement ce qui me fait le plus peur. Et c’est difficile pour moi d’accepter le fait que ce soit lié à mon « père ». Mais c’est le cas, je l’ai compris avec le temps. Je l’ai aussi compris grâce au livre de Lise Bourbeau -Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même-. C’était clair et net, en le lisant j’ai compris que j’avais cette blessure : la blessure d’abandon. Et qu’effectivement, beaucoup de gens partaient autour de moi, et qu’il fallait que je comprenne que c’était parce que je devais guérir cette blessure. 

J’y travaille, j’y travaille… Tous les jours, quand je pense à ceux qui ne font plus partie de ma vie, et que ça me fait mal. Je pense à régler ça, à voir les choses différemment, à guérir cette blessure. Pour l’instant ce n’est pas gagné, même le fait de sentir que des personnes de ma famille ne me donne pratiquement pas de nouvelles, me donne l’impression que je ne compte pas pour eux et ça me tue. Pourtant je me force à croire que c’est faux, que ça n’a rien à voir avec tout ça, que ce n’est pas grave, qu’ils sont toujours là… 

En tout cas voilà où j’en suis dans mon début de vie d’adulte. J’ai compris que le petit bébé que j’étais a subi quelque chose qui l’a marqué bien plus que je le croyais. J’ai compris que je n’étais pas fragile pour rien, que je ne tombais pas amoureuse aussi intensément pour rien, que je n'étais pas si possessive pour rien, il y avait une raison à tout ça. Et maintenant, il ne me reste plus qu’à travailler sur moi-même, pour mieux vivre avec cette blessure. Et je ne remercierai jamais assez la vie d'avoir mit à mes côtés des hommes aussi extraordinaires que mon papi et mon parrain, pour adoucir tout ça, énormément.

393821_2990642375635_1495589633_n

426876_3386139262810_141241042_n

04 novembre 2017

La Pleine Lune

Cela fait maintenant plus d’un an que mon rythme de vie a beaucoup changé et que je tends vers une bien meilleure hygiène de vie. 

Grâce à cette évolution, la grande insomniaque qui sommeille en moi (jeu de mot merveilleux) m’a laissé un peu de répit et j’ai enfin pu apprendre à vivre en dormant plus paisiblement. Je m’endors beaucoup plus rapidement et je sens que mon sommeil est plus réparateur et efficace. 
Mais de temps en temps, ça recommence, sans forcément de raison particulière, je n’ai pas de sensation de stress ni de préoccupations.

Photo de John Carney

Alors il y a 3 ou 4 mois, je me suis demandé si ce n’était pas la nature qui me jouait ce tour. Comme, assurément, mes insomnies arrivent la nuit, j’ai voulu demander à la lune. Alors je n’ai pas écouté du Indochine, mais j’ai vérifié sur le calendrier lunaire de l’année ce qu’il se passe dans le ciel. 

Miracle ! Depuis 3 mois, chaque fois que je fais 2 ou 3 insomnies d’affilés, c’est la Pleine lune ! 
J’avais envie d’en parler ici parce que figure-toi que ce soir, elle revient. Et comme je dormais très mal depuis 2 jours, j’ai compris qu’elle pouvait peut-être m’embêter de nouveau (mais si je l’aime de tout mon coeur tout de même).

23172797_10214143840220538_862595713720050145_n

Alors je décide de prendre la chose du bon côté, je vais en profiter pour essayer de chasser mes pensées négatives et tout ce qui me fatigue un peu en ce moment, je vais faire une bonne méditation pour bien dire au revoir à tous ces petits tracas. Je vais également boire une bonne tisane (ma nouvelle passion) détoxifiante puisque j’ai lu que la pleine lune favorise cela et aide le corps à éliminer ce qu’il contient de mauvais. 

Bref, je vais profiter de cette pleine lune pour essayer un petit nouveau départ. 

Je voulais savoir si tu connais les effets que la lune peut avoir sur les humains, et si tu as déjà remarqué des changements chez toi ? Si oui, est-ce que ça t’a permit de mettre des choses en place pour vivre en harmonie avec ces changements lunaires ? 

03 novembre 2017

Nouveauté

Je me suis laissée emporter par cette découverte du nouveau titre d'Otzeki, ce duo londonien qui me touche à chaque nouvel chanson. Alors je me suis dit qu'il fallait que je le partage. 
Je te souhaite une magnifique journée d'Automne ☁️🍂

Otzeki - Sun is Rising

Posté par Justine_dlh à 11:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

29 octobre 2017

Mes 10 conseils pour savourer le moment présent

Capture d’écran 2017-10-15 à 14

Ce que j'ai compris récemment, c'est que pour se sentir mieux, lâcher-prise ou évacuer certains stress, l'idéal est de se focaliser sur le moment présent et de revenir à des choses très simples. Je le fais de plus en plus souvent, tous les jours, et je découvre que je peux avoir la sensation d'être la personne la plus heureuse du monde quand je fais ce genre de choses.. Alors je souhaite les partager avec toi. 

A noter : Ces exercices sont à réaliser autant de temps qu'on le peut/veut et peuvent être refait autant de fois qu'on le souhaite, sans aucune modération.

 

1. Se focaliser sur sa respiration, le faire plus profondément, en inspirant de l'air frais et neuf, expulsant tout ce qu'on a besoin d'expulser pendant l'expiration. 

2. Rester dans un silence total et se rendre compte qu'il y a toujours des choses à entendre, les écouter d'une autre manière. 

3. Regarder les nuages, leurs mouvements plus ou moins lent et les formes qu'ils ont parfois. 

4. Ecouter le chant des oiseaux et les chercher dans les arbres, observer les branches et les feuilles. 

5. Regarder la flamme d'une bougie danser au rythme de l'air qui la frôle. 

6. Ecouter de la musique classique ou du jazz en fermant les yeux et ressentir la douceur résonner à l'intérieur de son corps (chacun peut choisir sa propre musique qui l'apaise).

7. Sentir des fleurs, s'attarder sur les bonnes odeurs qu'on rencontre. Tu verras, comme par magie, ça fait sourire. 

8. Manger en pleine conscience, ralentir la vitesse à laquelle on mâche pour plutôt se concentrer sur le goût et les différentes saveurs que l'on sent dans toute notre bouche. 

9. Faire brûler du papier d'Arménie ou de l'encens et se concentrer sur la fumée qui s'échappe, voir sa beauté. 

10. Danser, en ne pensant plus à rien d'autre qu'à danser, en oubliant tout le reste, les autres, leur regard, notre façon de faire, juste se lâcher, bouger...

 

Et toi, quels sont les petites choses que tu peux faire au quotidien pour être heureux et que tu savoures plus que tout le reste ? 


28 octobre 2017

Spécial Stromae

 

25a86b943ec0f16882f283019dc3c231

 

Comment parler de cet artiste en exprimant vraiment à quel point je l'admire ? Je crois que je n'arriverai pas à montrer tout ce qu'il m'a apporté...
C'est simplement l'artiste que j'aime le plus, avec Amy Winehouse, mon idole... 
Ses performances sur scène  sont toujours plus surprenantes et sublimes les unes que les autres, comme celle-ci : 

Stromae – « Carmen » Victoires de la Musique 2015

Même sans écran, décor ou jeu de lumière, il arrive à faire quelque chose d'incroyable :

Stromae - "Te Quiero" ... ceci n'est pas un clip

Cette chanson n'est pas connue, je l'ai entendu seulement dans cette vidéo et je l'adore : 

Stromae - Pipi au lit

Celle-ci montre à quel point son talent d'interprète est grand, en plus de celui de compositeur :

Stromae "Alors on Danse" Les Victoires de la Musique 2011

Il y a aussi ses fameuses leçons, avec beaucoup d'humour... Quelques vidéos qui nous permettent d'observer son magnifique sourire d'ailleurs :

stromae - les leçons c'est ''tous les mêmes'' (leçon 24)

La dernière leçon de stromae "Humain à l'Eau"

Il y a des tas d'autres musiques à écouter et vidéos à regarder. Les chansons qu'il a composé pour d'autres artistes ne me déçoivent jamais, même si j'aimerais parfois que ce soit lui qui les interprète, comme celles qu'il a faite pour Vitaa. Mais pour Disiz, BigFlo & Oli ou bien dernièrement Orelsan, ce sont de grandes réussites, autant que celles de ses albums.

La grande nouvelle c'est que tout son concert est disponible gratuitement sur Youtube. Et pour l'avoir vu en vrai, je peux dire que c'est un vrai spectacle à voir !

Stromae - Racine Carrée Live (Full Concert)

Paul Van Haver, je t'aime de tout mon coeur !

Posté par Justine_dlh à 17:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

22 octobre 2017

Parlons d'un livre

 

téléchargement

La petite tête que tu vois en bas du livre, c'est celle de Laetitia. Laetitia qui a créé le By Gyla Project, Laetitia qui a créé un blog et une chaîne Youtube dans laquelle elle raconte ses expériences écolo et dans laquelle elle nous montre qu'on peut se sentir heureux tous les jours de sa vie. Laetitia qui nous partage tant d'amour et qui l'a encore fait grâce à ce livre. 

Ce livre est basé sur le même principe que -5 ans de réflexions-, c'est à dire que chaque jour, il nous pose une question à laquelle nous devons répondre. Et à la fin du livre, on recommence au début, on le fait 3 fois, pendant 3 ans. Il permet de voir l'évolution de nos réponses et de nos pensées. Il permet aussi de figer nos pensées tel jour pour pouvoir nous en souvenir à chaque fois qu'on ouvrira le livre. 
A la différence de -5 ans de réflexions- par contre, il n'y a pas que de simples questions, certains jours il y a comme des mini-défis qu'on doit réaliser au cours de la journée, ou bien des petits exercices de psychologie positive ou d'art thérapie. 
Bref, ce livre est fait pour nous ramener au présent, à notre journée et à tout ce qui a pu nous rendre heureux. Grâce à ça, on peut remarquer que les choses simples sont si importantes et qu'il faut les savourer. 

Si tu fais partie de ma famille, ne l'achète pas tout de suite, il se peut que le père noël se charge de te l'offrir pour pouvoir le commencer dès janvier 2018... 

Photo le 13-10-2017 à 10

Oui, on a même envie de lui faire des bisous... Et puis il faut le dire, sa couleur est super jolie :p 

21 octobre 2017

J'ai affronté une de mes plus grandes peurs

 

Je continue la série de questions du By Gala Project de Laetitia, la question suivante est :

T'aimes-tu ? Es-tu fière de toi ? Pourquoi ? 

Comme je suis pleine de contradictions, il peut y avoir des moments ou des côtés de moi que je n'arrive pas du tout à accepter et que parfois, même, je déteste, mais il y en a beaucoup d'autres que j'adore. En ce moment, je crois que je grandis et je change énormément. Je sens que j'avance vraiment de plus en plus vers la personne adulte que j'ai toujours souhaité devenir. Alors oui je m'aime de plus en plus. Je crois que si je revenais 2 ou 3 ans en arrière, je me rendrais compte à quel point je m'aime par rapport à avant. Je suis également fière de moi. J'ai des principes et des valeurs qui me tiennent très à coeur et je suis très fière de ça parce que je pense que ce sont des belles valeurs, de belles idées. Et puis, petite victoire, j'ai affronté une de mes plus grande peur hier soir ! Je suis allée à un concert toute seule. J'ai souvent peur de la foule, des espaces clos, surtout des salles de concert, et du fait d'être seule entourée d'inconnus, de me sentir gênée et mal dans ma peau. C'était un des meilleurs concerts auquel j'ai assisté et c'est celui ou je me suis le plus lâchée alors je peux dire que ça m'a rendue extrêmement fière.
Je pense être une bonne personne. Je compte continuer à évoluer et à m'épanouir avec moi-même, chaque jour encore plus. 

Et toi ? 

 

Posté par Justine_dlh à 14:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

15 octobre 2017

Pour passer une bonne nuit avant de démarrer une nouvelle semaine

 

Robert Francis - Heaven

Posté par Justine_dlh à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Cessez d'être gentil, soyez vrai

 Nous sommes Dimanche, alors je me dis que tu as peut-être un peu de temps pour toi, pour faire ce que tu as envie et peut-être que tu passes par là pendant ce temps là. Alors si tu as un petit peu plus de temps (1h40 quand même), je te propose de regarder cette vidéo. Tu peux aussi la regarder en plusieurs fois ou la garder pour plus tard mais je te conseille vraiment de la regarder parce que je pense qu'elle t'apportera forcément beaucoup. 

Et si ça te dit, quand tu l'auras regardé, on en reparle ? Ici ou ailleurs, mais on peut échanger nos avis ? 

Cessez d'être gentil soyez vrai

Bon dimanche !