20 décembre 2017

Je ne me maquille plus depuis 5 ans

J'ai commencé à m'intéresser au maquillage très très tôt. Forcément, petite, je voulais être une grande, alors je voulais mettre des talons et me maquiller (qu'est-ce que j'aurais aimé comprendre que je faisais n'importe quoi...). Il m'arrivait donc de le faire pour m'amuser, à partir du collège je pense, quand j'étais à la maison. 
Un jour, j'ai mit du fard à paupière rose flashy pour aller en cours, pensant que j'étais plus jolie et que, sûrement, le garçon qui me plaisait à l'époque s'intéresserait forcément à moi comme ça. Je me suis faite gronder devant toute la classe par une vieille prof d'histoire qui m'a ordonné d'aller me démaquiller avec de l'eau aux toilettes. Je me suis frotté les yeux tellement fort pour être sûre que tout parte, en plus de pleurer de honte, que j'ai fini ma journée avec la moitié du visage rouge écarlate. 
C'était sûrement un premier signe qui me montrait que je n'étais vraiment pas faite pour ça. 

Au lycée, j'ai commencé à me maquiller plus régulièrement. On a des boutons qui apparaissent, on commence à changer, alors on essaie de ressembler le plus possible à ce qu'on voudrait. Je crois qu'en seconde, c'était très léger, juste du mascara et un peu de crayon. Je ne me souviens pas exactement. Par contre, quand j'ai rencontré mon premier vrai copain, mon rapport au maquillage a changé et il est devenu bien plus présent. En fait, je crois que je suis tombée sur un garçon qui aimait beaucoup les artifices et pour qui, une femme, c'est du maquillage, des cheveux lissés et des talons hauts. Il m'achetait des vêtements (des robes) et des talons que j'avais toujours peur de porter parce que je n'ai jamais su marcher avec. Mais je voulais tellement lui plaire... Et il me faisait bien comprendre que si je n'étais pas maquillée et coiffée, il ne serait pas super heureux de sortir à mes côtés. Alors j'ai exécuté, en croyant que j'étais belle uniquement comme ça, puisque c'est comme ça que je lui plaisais le plus. 

collage

Après que ce garçon m'ait trompé, parce que c'était quelqu'un de mauvais de A à Z, je me suis séparée de lui pendant 9 mois. J'ai continué à me maquiller, même sûrement encore plus, parce que je devais de nouveau plaire aux autres, et je croyais que c'était comme ça que ça arriverait. Et puis je me suis remise avec lui. J'étais malheureuse, il faut le dire, et très stressée par cette relation. 
Lors d'un voyage scolaire en Terminale, j'ai eu de gros problèmes de peau. Je ne sais pas si c'est l'auberge dans laquelle on logeait qui était insalubre ou bien ma relation qui m'angoissait tellement mais j'ai fait une crise d'eczéma aigue. Je suis rentrée en France avec toute la peau des bras et du cou partie, j'étais à vif. J'avais le visage gonflé, rouge, bourssoufflé. C'était affreux. Je ne pouvais pratiquement plus bouger le haut de mon corps et j'étais dans un état pitoyable. Forcément je ne pouvais pas me maquiller, sinon tout empirait, puis je n'en avais aucune envie. De toutes façons, j'étais bloquée chez moi pendant une ou deux semaines je pense, le temps que je soigne tout ça. 

Quand ma peau s'est guérie, c'était comme si j'avais mué, ma peau s'était renouvelée et elle était toute douce ! J'avais un traitement pour mon eczéma, je pouvais donc faire plus attention. Je me suis regardée dans mon mirroir, et là, j'ai eu le déclic ! Je me suis trouvée plutôt jolie. Ma peau était tellement redevenue saine. Ce jour là, j'ai décidé que je n'avais plus besoin de maquillage. Non seulement, je n'étais pas affreuse sans, mais en plus, j'arrêterai d'infliger à ma peau des horreurs. 

collage2

Alors je n'ai pas décidé de ne plus jamais me maquiller de toute ma vie. Seulement je le ferai quand je l'aurai décidé, MOI. Et ça, c'était un grand changement dans ma façon de penser et j'en suis tellement fière. J'avais enfin compris que je ne me maquillais jamais pour moi, juste pour plaire ou faire plaisir à d'autres. 
Quand ça m'arrivait d'avoir envie de changer un peu de tête, pour une soirée ou un événement particulier, alors je mettais un peu de maquillage végétal ou naturel, très léger et ça suffisait. Mais ça a dû m'arriver une dizaine de fois en 5 ans je pense. Ah oui, je mets seulement du baume à lèvre coloré régulièrement, parce que je trouve ça mignon. Comme on peut le voir sur la photo, je pouvais me mettre de sacrées couches pour faire une simple photo avant. Et qu'est-ce que je préfère me voir sur des photos au naturel maintenant. 

J'ai appris à découvrir mon visage, mon vrai visage, à en prendre soin sans lui infliger quoi que ce soit contre ma volonté et à l'aimer comme il est. Depuis, quand je me vois maquillée, je me trouve laide. Et j'ai même, sans le vouloir, commencé à trouver les femmes naturelles 100 fois plus belles que celles qui se maquillent. 
En fait, je trouve que le maquillage a encore prit une autre importance depuis quelques années, à cause des youtubeuses beautés qui apprennent comment se mettre 36000 produits tous les jours sur le visage. Et quand je regarde les femmes et les jeunes filles dans la rue, j'ai l'impression qu'elles ont toutes mit le même masque, avec le rouge à lèvre foncé et le teint coloré. Alors je les confonds toutes. Par contre, quand je vois des visages naturels, je découvre une personne, des émotions, des traits différents, et je trouve ça magnifique !

Je n'ai rien contre le maquillage, léger, pour mettre en valeur les traits qu'on aime, les talons pour se grandir un peu, les jolis vêtements qui nous font nous sentir bien dans notre peau... Mais à partir du moment où quelqu'un porte des talons sans savoir marcher avec, en s'infligeant des douleurs aux pieds toute la journée ou soirée, que ses vêtements ne reflètent rien de ce qu'elle est et que son maquillage est trop présent, au point qu'on ne sache pas qui est la personne une fois démaquillée, la je trouve ça plutôt lamentable.. A la rigueur, a un certain âge plus avancé, je peux comprendre qu'on ai envie de cacher un peu plus d'imperfections, mais avant... Qu'est-ce qu'on doit cacher ? Rien ! Toutes les filles sont belles, il suffit de regarder aux bons endroits et tu verras !! . Ce qui est intéressant, c'est qui tu es, toi, ce que tu aimes, ce que tu penses. Le reste, ce à quoi tu ressembles, j'y vois beaucoup moins d'intérêt.

Ce que je veux dire surtout, c'est que le maquillage n'est pas un moyen d'être plus féminine, vraiment pas. D'ailleurs des garçons se maquillent, parce qu'ils en ont envie, donc rien à voir. Le maquillage doit être un choix, qui vient de soi et qui n'est pour personne d'autre que soi. Et ce n'est pas non plus un moyen d'être belle !!!! La beauté n'est la même pour personne. Si tu trouves que tu es moche sans maquillage, crois-moi, tu te trompes complètement et ceux qui t'ont appris ça se trompe complètement aussi. Apprends à aimer qui tu es vraiment, tu trouveras toujours d'autres gens pour qui tu seras la représentation de leur beauté et qui te trouveront magnifique ! 

Je suis naturelle et j'en suis tellement fière ! 

19554986_10213077113593039_1083733341143741878_n

LES YEUX DLA TETE - SOIS BELLE ET TAIS TOI