08 avril 2018

Mon avis sur le Fairphone

_DSC0772

Il y a quelques mois, je me demandais si j'allais opter pour un téléphone plus écolo. Le mien étant presque en fin de vie. 
J'avais un iPhone 4s et je trouvais qu'il fonctionnait vraiment très mal, les mises à jour des applications ou du système tout entier faisaient qu'il ralentissait de plus en plus. 
Effectivement, j'ai vite appris qu'Apple était accusé d'obsolescence programmée et que c'était volontaire de leur part de tout ralentir pour qu'on choisisse, par facilité, de prendre le modèle au dessus. Tout ça ne collait pas avec toutes mes démarches et mon mode de vie actuel. 
J'ai décidé de me lancer et d'acheter le Fairphone 2 et globalement je suis très contente d'avoir choisi cette marque. 

Les points faibles

- Le prix : Il coûte 520€. Je trouve que c'est un point négatif sans en être véritablement un. Il coûte le prix d'un Smartphone récent, il est même moins cher que les derniers modèles des marques les plus connues et ayant le plus de succès. Après il faut le vouloir, il en existe également des beaucoup moins chers. J'ai économisé 2 mois et j'ai pu me l'offrir. C'était un cadeau d'autant plus symbolique, puisque j'avais volontairement mit de l'argent de côté pour l'avoir. 
- La batterie : Là je ne peux pas dire le contraire, il se décharge très vite. J'étais déjà habituée à ça avec mon ancien téléphone donc ça n'a pas changé grand chose mais c'est quand même contraignant. La seule différence c'est qu'il prévient qu'il y a peu de batterie au bon moment. Mon ancien téléphone pouvait s'éteindre d'un coup alors qu'il indiquait 40% restants. Mais ça reste dérangeant, il faut prendre son chargeur avec soi tout le temps, si on l'utilise beaucoup ou si on utilise une grosse application comme un jeu par exemple, on peut le recharger 2 fois dans la journée et le remettre encore le soir. 

Les points forts

- Bien sûr, la transparence de la marque et le fait qu'ils essaient d'être le plus écologique et éthique possible. Ce que j'aime surtout c'est qu'il y a, pour le moment, certaines mauvaises choses qu'ils ne peuvent pas encore éviter, ils n'ont pas forcément trouvé d'alternative à tout, mais ils le disent, à la différence de pratiquement toutes les marques qui existent qui veulent vendre et se disent superbes et parfaites, à la manière des politiques. 
- Il est fait pour durer : On le voit dès qu'on l'a entre les mains et qu'on l'ouvre, tous les éléments à l'intérieur du téléphone peuvent être commandés et on peut même le réparer soi-même. On n'est donc pas obligé de changer de téléphone quand il y a le moindre dysfonctionnement.
- Pas de bug pour le moment. 
- Il est rapide, les temps de chargements ne paraissent pas interminables.
- Le tactile fonctionne très bien.
- Il est simple. Il n'existe que 3 couleurs, et je pense que c'est une bonne chose. J'aime la simplicité, j'ai un téléphone qui me ressemble. 

Les bonnes surprises

- J'avais lu que le design n'était pas attractif, par rapport à Apple par exemple, qui mise beaucoup là dessus. Je ne suis pas du tout d'accord. Je le trouve, justement, super. A ce que j'ai compris, c'est comme tous les Smartphone Android récents. Et puis libre à soi de disposer ses applications et de mettre des fonds d'écran qu'on aime. 
- La qualité des photos. J'avais aussi vu que c'était à améliorer. Bien sûr, si elle s'améliore, je serai ravie puisque j'adore prendre des photos mais je suis agréablement surprise de la qualité, elle me convient pour l'utilité que j'en ai pour le moment. Rappelons que ce n'est pas le but principal d'un téléphone.

Contente de mon achat ? 

Oui ! Si jamais ton téléphone est cassé ou en fin de vie et que tu souhaites en choisir un plus en accord avec tes valeurs, moins polluants, plus éthiques, plus respectueux, alors je te conseille vivement le Fairphone ! Je l'ai payé 520€ mais je tiens quand même à préciser que si tu n'es pas chez Sosh, ou Orange (je ne connais pas trop les noms) et que tu souscris à un abonnement avec eux, tu pourras l'avoir beaucoup moins cher. Ca vaut la peine d'y réfléchir... 

    _DSC0777           _DSC0773

 Si tu as d'autres questions pratiques, n'hésite pas à me les poser en commentaire.
Je te souhaite un magnifique dimanche ensoleillé.


01 avril 2018

5 raisons de devenir écolo/bio

peut-on-se-fier-aux-labels-cosmetiques-bio-sauvonsnotrepeau

1. Parce que c'est le moment

Laetitia en a parlé dans cette vidéo aujourd'hui, on se lance un défi 30 jours Anti Gaspi et on n'est pas seul. Elle va nous aider, on va pouvoir commenter ses vidéos, échanger, aller sur les #DéfiZéroDéchet #30jours #AntiGaspi #EcoloBio tout ce que tu veux... Et c'est plus facile si on s'y met à plusieurs. 

2. Pour faire des rencontres

Ca parraît complètement hors sujet, mais quand j'ai commencé a changer mon mode de vie, j'ai rencontré plein de monde. Je m'explique ! D'abord il y a eu les youtubeurs, justement, notamment Alys Boucher que je suis toujours et qui donne des conseils et des astuces géniales pour améliorer nos démarches et changer nos habitudes. Et ensuite, bien sûr Laetitia, qui a aussi créé sur Facebook un groupe dans lequel il y a environ 48000 personnes. J'ai donc rencontré plus de 48000 personnes ! Enfin presque.. Je peux échanger avec tous ces gens, je peux leur demander conseil, partager mes astuces, et je me sens beaucoup moins seule. Si ça t'intéresse, le groupe s'appelle : Pour une vie plus simple:Expériences Bio/Minimaliste/Zéro déchet/Recyclage. Et puis il y a ce nouveau groupe qu'elle a créée spécialement pour le défi. 

3. Pour continuer à profiter de beaux paysages

On en voit des photos des forêts, des fleurs, des plages paradisiaques surtout.. Et on peut en être sûr, tout le monde adore, trouve ça magnifique et rêve d'y aller. Mais peut-être qu'il faudrait aussi penser à les préserver ? J'imagine beaucoup de gens ne se rendant pas compte une seconde que tout ça est en danger et souhaitant juste aller se prélasser avec un coktail et balancer son emballage de Kitkat par terre quand il aura fini de s'enkiloser en regardant les vagues. Mais non, il faut se réveiller, si tu continues, tout ça va changer, tout ça va se dégrader et tu seras responsable. Donc on fait attention à ces merveilles ! 

4. Pour ta santé 

Parce que j'ai l'impression, après 2 ans à m'être renseignée et documentée pour tout changer, que je suis entourée de perturbateurs endocriniens à longueur de journée et que je bousille tout mon intérieur, comme je l'ai expliqué dans cet article. Si on fait plus attention à ce qu'on met dans nos assiettes et aux produits qu'on utilise, on a moins de risques de tomber sur des trucs cracra et notre corps nous le rendra. 

5. Parce que c'est bon

Fini les repas chimiques et industriels, tu peux enfin goûter aux vrais aliments, aux vrais saveurs et te régaler. Parce que manger fait parti des meilleures choses de la vie, autant manger des repas et des aliments délicieux, que la terre nous offre si généreusement. Et en plus, on fait des économies, si si promis !

Je suis sûre que je pourrais trouver encore plein d'autres avantages à changer de mode de vie pour celui-ci, mais j'espère que cet avant goût t'auras donné envie et que pour les 30 jours à venir, peut-être que des changements vont tout chambouler et améliorer ton quotidien, je l'espère !

30 mars 2018

Et si notre corps voulait nous transmettre des messages ?

L'année dernière, j'ai lu le passionnant livre de Lise Bourbeau -Les cinq blessures qui empêchent d'être soi-même- et j'ai apprit beaucoup sur moi, sur certains aspects de ma personnalité, sur certaines réactions que je pouvais avoir sans forcément réussir à les contrôler. 
Dans ce livre, Lise Bourbeau parle assez régulièrement du corps et de certaines maladies qui peuvent avoir beaucoup plus de sens qu'on ne l'imagine. Elle a d'ailleurs écrit plusieurs autres livres sur le corps et je suis impatiente de les lire. 

41MZepOK5DL

Ecouter son corps
Ce livre m'a ammené des pistes de réflexions sur mon rapport à mon corps et à ma santé. Je suis souvent tombée malade, et j'ai un système immutaire complètement nul, même si il y a pire, bien entendu. 
J'ai comme l'impression que mon système immunitaire est représentatif de ma personnalité : Je suis quelqu'un de fragile. 

Mal à dire
Est-ce qu'on ne devrait pas essayer de comprendre un peu plus ce qui nous arrive quand on tombe malade ? 
Sur internet, il existe des sites qui décrivent les significations symboliques de tout nos maux. Je suis de plus en plus convaincue qu'une maladie est en fait un mal intérieur et profond qu'on n'arrive pas à dire : Mal a dit.Pour preuve, je suis allée voir ce que signifiait des douleurs au genou, et j'étais bluffée, tout correspondait à mon vécu. Même si tout est arrivé suite à des blessures, comme je l'ai expliqué dans mon ByGala récemment, est-ce que la guérison et le fait que ça dur n'a pas un autre sens caché ? 
J'ai également regardé pour des proches, ma grand-mère par exemple, qui est quelqu'un de très dynamique et qui ne demande jamais rien à personne car elle veut s'occuper de tout elle-même et se plaint souvent d'avoir des douleurs dans tout son corps, comme de l'arthrose. Quand j'ai cherché à me renseigner, je suis tombé sur "Arthrite -> Se manifeste en général chez une personne dure envers elle-même, qui ne se donne pas le droit d'arrêter ou de faire ce qu'elle aime. Si elle a besoin d'aide, elle doit le demander plutôt que d'attendre que les autres fassent de la télépathie et devinent qu'elle désire de l'aide." C'est fou comme ça lui correspond. 

Il y a beaucoup d'autres exemples. Je te conseille comme site celui-ci et celui-là qui m'ont apporté déjà plusieurs pistes. 

Guérir
Une fois qu'on a ces pistes, et qu'on se sent concerné par ce que cette maladie pourrait signifier, il suffit de travailler sur l'aspect psychologique et sur ces significations symboliques justement. Qui sait ? Peut-être qu'en guérisant notre coeur et notre mental, notre corps se sentira, comme par magie, beaucoup mieux ? 

Qu'en penses-tu ? As-tu déjà remarqué des liens entre tes maladies et ton état émotionnel ? Est-ce que tu crois en cette théorie ? Je te conseille vivement d'essayer au moins une fois, par curiosité.

08 mars 2018

Ton bonheur ne doit jamais dépendre des autres

_DSC0442

Aujourd'hui je voudrais te parler d'un sujet qui me tient particulièrement à coeur parce que c'est une des prises de conscience que j'ai eu qui a le plus changé ma vie, ma vision du bonheur, des autres et surtout de moi-même. 
Je crois que c'est ce qui m'a toujours empêché d'avancer. Pendant plus de 22 ans, j'étais persuadée que mon bonheur dépendait des autres. Je ne sais pas vraiment d'où cette idée me venait. J'ai l'impression que c'est peut-être une idée très commune et que beaucoup pensent ça, mais je n'en suis pas certaine. Dans tous les cas, c'était une réelle conviction pour moi : si j'allais mal, c'était à cause des autres et pour aller bien, j'avais besoin des autres.

Quand j'y repense, je trouve ça absurde parce que j'ai parcouru beaucoup de chemin depuis que j'ai compris ça. Mais malgré tout, ce n'est pas si loin de moi, j'arrive encore à me sentir mal en pensant à des personnes, et à croire que c'est à cause d'eux que j'ai une boule au ventre. 

Pour réussir à te libérer de ces idées, tu as besoin de 2 choses : 
- Savoir te remettre en question
- Réussir à prendre du recul 

Ce n'est vraiment pas facile à faire, et je pense qu'il faut beaucoup d'entraînement. Même en le sachant pertinemment, j'ai du mal à l'appliquer quand des émotions très complexes arrivent comme le regret, la jalousie et surtout la rancoeur. 
Il faut que tu prêtes énormément d'attention à ces émotions, comprendre pourquoi tu les ressens, d'où elles viennent véritablement. Est-ce que l'autre t'a imposé cette sensation volontairement ? Est-ce que quelqu'un est vraiment capable de t'imposer une sensation ? Comme si il rentrait dans ton corps pour te faire du mal... Je ne pense pas. Tout se joue dans TA tête, dans ta façon de réagir et de voir les événements. C'est toi qui les interprète et c'est toi qui réagis en fonction de ton caractère, de ce qu'on t'a apprit dans ton éducation, de tes humeurs etc...  C'est toi qui te la fais subir, cette sensation désagréable. 
Alors bien sûr, parfois tu rencontres des gens qui n'ont pas forcément de bonnes intentions. Parfois ce sont des maladresses mais oui, ces personnes te font du mal, volontairement ou non. Mais dis-toi bien qu'elles ne pourront jamais contrôler ce que tu peux sentir au fond de toi, il n'y a que toi qui peut le faire. 

Cette idée rejoint celle qui m'a poussée à devenir ma propre meilleure amie, parce que j'ai compris que la seule personne qui pouvait changer mon état d'esprit, c'était moi.
Oui, ta famille, tes amis, ton entourage peut te conseiller, te soutenir, montrer de la compassion et être là pour toi. Mais ils auront beau faire et dire tout ce qu'ils pensent être le mieux pour toi, si tu ne décides pas de changer ton état d'esprit, il ne changera jamais. C'est à toi de le faire. 

Je crois qu'il est important de comprendre ça pour améliorer notre relation aux autres. Je vais te donner un exemple. 
On a tous connu, je pense, une amie qui venait de se séparer de son premier amour. Et si tu l'as vécu aussi, tu sais à quel point la douleur est compliquée à gérer. 
Souvent, quand c'est ta copine, par compassion, tu détestes un peu le garçon qui lui fait du mal. Alors tu lui dis que c'est un con, qu'il ne la méritait pas, qu'elle sera mieux sans lui blablabla... Et puis les jours passent, les semaines et ton amie ne va pas mieux. Tu lui donnes de plus en plus de conseils qui, toi, t'ont peut-être aidé à sortir de cette phase difficile : se changer les idées, voir du monde, s'occuper, faire du sport.. Peu importe. Et ta copine ne suit pas tes conseils, elle dit oui, elle dit merci, mais elle n'évolue pas. Et toi, tu t'énerves, et tu commences à perdre patience. 
Si tu as compris que toi seule peux agir pour ton bonheur, tu sais alors que c'est normal. Tu peux faire tout ce que tu veux pour une personne que tu aimes, tant qu'elle-même ne voudra pas changer, ça ne changera pas. 
Je ne dis pas que ça ne sert à rien, soutenir ton amie est primordial. Mais lui en vouloir de ne pas écouter tes conseils, c'est bête, parce que ce n'est pas toi qui pourra changer sa vie et son bonheur, c'est elle, toute seule. 

Tout comme toi, tu ne pourras pas recevoir un miracle et faire disparaitre toutes tes douleurs émotionnelles en attendant que quelqu'un vienne te secouer et les fasse disparaître. C'est à toi de réfléchir, de te remettre en question et de prendre le recul nécessaire pour démêler tous les noeuds qui se sont créer et te libérer de ce qui t'empêche de te sentir léger(e). 

Le dernier avantage que j'ai senti en apprenant ça, c'est que tu pourras d'autant plus aider, justement, ton entourage. 
Souvent, je me rendais malade de ne pas réussir à calmer les douleurs des gens que j'aime. Maintenant, je sais que je ne pourrai jamais le faire. 
Et puis, si je n'étais pas heureuse, moi-même, si je ne savais pas comment me rendre heureuse, je ne pouvais certainement pas le faire pour les autres ! 
- Aide toi, toi-même, et tu pourras aider les autres.- 

Tu pourras les aider, mais tu ne pourras jamais contrôler leurs pensées, leurs ressentis, comme ils ne pourront jamais contrôler les tiens. 

_DSC0438

05 mars 2018

Sur ton ordi !

Coucou,

Je pense à laisser un petit message juste pour donner une info. 
J'essaie de faire un blog qui me ressemble et que j'aime regarder avec un contenu qui me correspond bien et que j'ai envie de partager. Seulement j'ai remarqué que CanalBlog n'est pas la meilleure plateforme parce que sur portable, même avec l'application, tout le design du blog était inexistant et on tombe sur un truc assez moche et même pas terrible à utiliser qui ne donne pas envie de s'attarder pour lire à peine 5 minutes. Je ne veux pas dire que je trouve que mon blog est magnifique non plus, mais c'est ce que j'ai choisi, ce que je veux montrer. 
Du coup je voulais juste te dire : pour voir mes messages, regarde sur ton pc, avec Ecosia, c'est encore mieux. ! :p 
Ca sera tout de même plus joli, avec ma couleur préférée : PLEIN DE JAUNE ! 
A très vite ! 

Capture de mon blog

Posté par Justine_dlh à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 février 2018

J'ai l'impression que c'est trop tard

Depuis maintenant environ 2 ans, j'ai eu l'impression d'avoir un énorme déclic, une prise de conscience qui a changé énormément de choses dans ma vie. J'ai compris à quel point la nature est en danger alors qu'elle est sûrement ce qu'il y a de plus important. 
Je ne le comprenais pas, c'était quelque chose qui me dépassait, les humains sont tellement imposant, ils prennent beaucoup de place, et notre petite personne nous semble être ce qu'il faut protéger avant tout. 
J'avais remarqué depuis plusieurs années que mon humeur était toujours liée au temps. Je pouvais avoir des mauvaises nouvelles, si il faisait beau et que le soleil était présent, tout parraissait plus doux, et inversement.. Si tout allait bien dans ma vie et qu'en ouvrant les volets, tout était gris, tout devenait plus fatiguant... 

Et puis un jour, j'ai eu ce signe que m'a envoyé l'univers, j'ai eu l'impression que le soleil me parlait, que les arbres me parlaient, et qu'ils me disaient : "Je suis à côté de toi et je t'aime." 
J'ai senti ce réconfort que peut nous apporter un ami formidable, qui nous veut que du bien. 
Et j'ai compris que je n'avais jamais rien donné en retour... Je ne faisais que profiter de ces présences inconsciemment, comme en leur prenant leur énergie, sans penser à eux. 
J'avais toujours tellement voulu donner en amitié, et je sentais toujours un vide... Et pourtant je faisais la même chose à la nature, qui m'offrait tellement gratuitement. 

A partir de ce moment, j'ai compris qu'il fallait que ma vie change, que je devais enfin apporter ce que je pouvais à la planète. Il fallait déjà que j'arrête beaucoup de mauvaises habitudes. Alors j'ai commencé à essayer de réduire au maximum mes déchets, et à faire le tri. C'est une habitude que je n'avais jamais eu... Je ne comprenais pas l'intérêt, et d'un coup, ça me parraissait si évident. J'ai enlevé de mon quotidien les produits dangereux. Doucement, je réduis chaque semaine ma consommation de viande. etc... 

Mais parfois, je culpabilise quand je repense à toutes les bêtises que j'ai pu faire, et je me demande si maintenant, ça sert encore à quelque chose. Bien sûr, mais j'aimerais que tous les autres êtres humains puissent comprendre qu'il faut le faire ensemble et tous les jours. J'ai peur du mal qu'on a fait et qu'on peut encore faire à cette nature si magnifique, et si malade maintenant... qui s'essouffle 

Capture d’écran 2018-02-18 à 15

Et il y a une deuxième chose pour laquelle je me bats depuis cette prise de conscience et qui me fait terriblement peur. Un de mes objectifs depuis toujours dans la vie est de devenir une maman plus tard. Je souhaite avoir des enfants, je souhaite leur offrir ce qu'il y a de meilleur. En plus d'avoir fait du mal à cette magnifique nature, je me suis fait du mal à moi-même pendant tellement d'années... j'ai mangé des produits qui n'avaient pratiquement plus rien de naturel quotidiennement, j'ai mit mon nez dans des odeurs complètement créée chimiquement, j'ai fumé des cigarettes, j'ai bu de l'alcool... 

Alors ça aussi, c'est fini. 
Aujourd'hui je ne consomme presque que du bio. Ce que je faisais aussi depuis environ 4 ans de temps en temps, mais je ne savais même pas pourquoi. Maintenant je sais quels sont les avantages pour le monde et pour ma santé. Je veux pouvoir avoir un corps capable d'accueillir un petit bébé, un corps en bonne santé et qui le préparera à une vie saine. J'ai arrêté d'acheter bougies, parfums et autres produits industriels remplis de perturbateurs endocriniens. Pareil pour mes produits ménagers, qui sont sûrement les pires. Je ne mets plus rien de chimique sur ma peau. Pas de maquillage, pas de crèmes de beauté en tout genre, pas de savons qui sente le bonbons (bon même avant j'avoue) etc... Je ne fume plus. Je bois qu'à de grandes occasions (j'en parlerai dans un prochain article très personnel et qui me tient énormément à coeur). 
Petite astuce : J'ai téléchargé récemment l'application Yuka, qui aide à manger encore plus sainement et je te la conseille vivement. 
Tout n'est pas au point, il faut aussi que j'arrête cette pilule, ce traitement hormonal qui, selon moi, pourrait tout dérégler, tout gâcher.. Mais il faut trouver un autre moyen de contraception pour le moment. Le chemin est long, tous les jours j'essaie de rattraper mes erreurs, de vivre plus simplement et plus sainement. 

Mais est-ce que c'est suffisant ? Est-ce que je peux réparer tous les dégâts que j'ai causé à l'intérieur de mon corps. Est-ce que je pourrai avoir un bébé ? Est-ce qu'il sera en bonne santé ? Est-ce que je peux tout rattrapé ? J'ai peur que ce ne soit pas possible et parfois, je me dit que c'est trop tard... 

 

Mais bien sûr, je ne reviendrai pour rien au monde à ma vie d'avant, je continuerai à vivre pour la nature et pour mes futurs enfants tous les jours. Pour que leur vie soit la plus douce possible ! 


As-tu, toi aussi, eu un déclic ou bien toujours su qu'il fallait faire attention à la nature ? Aimerais-tu des articles sur certaines habitudes plus saines que j'ai maintenant ? Il faut se conseiller, s'aider à avancer et à préserver tout ce qu'on a la capacité de préserver !
A très vite... 

08 février 2018

Hyperémotivité, fragilité, hypersensibilité ou empathie surdimensionnée… ?

_DSC8220

 Cela fait seulement quelques mois que j’ai répondu à une question qui me tourmentait depuis toujours. Je crois avoir toujours été quelqu’un de très sensible, qui pleure très facilement, bien que je me sois forcée à moins le faire en public depuis quelques années. Il me semble également que j’ai toujours connu des gros moments de stress, même pour pas grand chose, comme le fait de seulement devoir aller à l’école, ou dans certains cours. Parfois même, je ne comprenais pas que cette douleur qui me prenait tout près du coeur était en fait du stress ; je sentais seulement que j’avais du mal à respirer, surtout avant de dormir. Plus tard, j’ai compris que j’étais surtout très tourmentée par des problèmes ou des questions existentielles dès que je n’étais pas occupée, et que mes insomnies venaient de ces tourmentes. Après m’être posé énormément de questions sur ces émotions qui me submergeaient, en ayant remarqué que je pouvais être très triste pour très peu et très heureuse pour peu également, j’ai compris que mes contacts faisaient partie de tout ça, même sans le vouloir. Effectivement, je n’étais pas toujours bien entourée, et beaucoup de personnes malveillantes ou hypocrites me faisaient de la peine. Mais ce n’est pas ce que je veux dire ; je savais que j’aimais beaucoup observer les autres. Etant une petite fille, puis une jeune fille toujours très discrète de nature, j’ai prit l’habitude de plutôt écouter et regarder les autres. Et finalement, je me suis rendue compte qu’une de mes plus grosses qualités, surement LA plus grosse, était un peu trop extrême pour moi et qu’elle ne m’aidait pas toujours, c’est l’empathie. ("toute qualité, poussée à son extrême devient un défaut" P. Van Haver) J’ai toujours essayé de me servir de mes connaissances, de mon vécu et de cette qualité pour aider les gens que j’aimais, en me mettant à leur place. Mais j’ai compris il y’a quelques mois que même sans le vouloir, je ressentais souvent les émotions des personnes qui m’entourent, et malheureusement, elles ne sont pas toujours positives. Je ne veux pas dire par là que j’ai un don extraordinaire de voyance. Seulement en observant certains comportement ou en écoutant certains mots, si je comprends qu’une personne se sens mal à l’aise, angoissée ou triste, je ressens également ces émotions. C’est également pour ça que depuis des années, je m’efforce à être souriante et joyeuse, en mettant tous mes soucis de côté dès que je suis entourée, parce qu’en fait je pensais que c’était ce qu’il fallait pour que les autres se sentent bien. Et même en le faisant, j’avais une énorme boule au ventre, qui grossissait encore et encore dès que je m’efforçais d’être joyeuse au côté de quelqu’un qui ne l’était pas. Je ressentais en fait sa peine, sa tristesse ou sa colère, sauf que moi, je devais parfois cacher la mienne en plus de celle qu’il/elle me transmettait, et parfois, je n’arrivais plus à tenir et j’avais besoin de craquer pour tout évacuer certains jours. 

 

Le fait de comprendre que mon empathie n’était, en quelque sorte, pas toujours contrôlée m’a aidé à répondre à énormément de questions. Je n’étais donc pas seulement faible avec une petit coeur tout fragile, je faisais juste partie de ces personnes qui vivent les choses en plus grand. Et grâce à cette révélation, je peux maintenant comprendre plus facilement mes émotions et essayer de mieux gérer certaines situations ou certaines relations pour mon bien-être. Je peux aussi continuer à profiter des moments de bonheur, qui sont, eux aussi, amplifiés et vécus intensément, ce qui est vraiment merveilleux. Je suis reconnaissante d’être une hypersensible pour les belles choses que cela me procure très souvent. 

 

Si tu fais partie des hyperémotifs, hypersensibles, oui parfois c'est difficile à gérer et à encaisser, mais c'est aussi un énorme avantage la plupart du temps, surtout pour se sentir vivant ! 

09 janvier 2018

Pensée positive matinale

page-blanche

C'est dans un livre de méditation que j'ai trouvé cette citation, que l'auteur nous conseillait de noter et de déposer sur notre table de chevet. Je l'ai trouvé magnifique, et je compte bien la lire ou la dire tous les matins. 

Voir le soleil tous les jours, c'est une grande chance, non ? Pourquoi chercher toujours plus ? 

Laetitia, dans une de ses vidéos disait quelque chose qui m'a énormément marqué : "Je me suis réveillée ce matin et j'avais mal nulle part ! C'est merveilleux. Certaines personnes se lèvent avec des douleurs." 
Ayant été dans ce cas, tous les matins je vais sourire parce que je n'aurais pas si mal, ou pas mal du tout, et quel bonheur ! 

Vous savez c'est comme quand on a un gros rhume, on se dit : "Mais pourquoi je ne me rendais pas compte à quel point c'est BIEN de pouvoir respirer normalement par le nez !" mais quand le rhume est passé, on ne dit pas qu'on a de la chance ? C'est dommage.

Si on est en bonne santé, on ne devrait avoir aucune raison de se plaindre et on devrait voir à quel point on est chanceux, j'essaie de le faire tous les jours, en pensant que d'autres n'ont pas cette chance, et que je veux leur envoyer beaucoup d'amour et de courage. 

Je voulais absolument partager cette belle pensée. 
Je te souhaite une excellente journée, pleine de positif !

04 novembre 2017

La Pleine Lune

Cela fait maintenant plus d’un an que mon rythme de vie a beaucoup changé et que je tends vers une bien meilleure hygiène de vie. 

Grâce à cette évolution, la grande insomniaque qui sommeille en moi (jeu de mot merveilleux) m’a laissé un peu de répit et j’ai enfin pu apprendre à vivre en dormant plus paisiblement. Je m’endors beaucoup plus rapidement et je sens que mon sommeil est plus réparateur et efficace. 
Mais de temps en temps, ça recommence, sans forcément de raison particulière, je n’ai pas de sensation de stress ni de préoccupations.

Photo de John Carney

Alors il y a 3 ou 4 mois, je me suis demandé si ce n’était pas la nature qui me jouait ce tour. Comme, assurément, mes insomnies arrivent la nuit, j’ai voulu demander à la lune. Alors je n’ai pas écouté du Indochine, mais j’ai vérifié sur le calendrier lunaire de l’année ce qu’il se passe dans le ciel. 

Miracle ! Depuis 3 mois, chaque fois que je fais 2 ou 3 insomnies d’affilés, c’est la Pleine lune ! 
J’avais envie d’en parler ici parce que figure-toi que ce soir, elle revient. Et comme je dormais très mal depuis 2 jours, j’ai compris qu’elle pouvait peut-être m’embêter de nouveau (mais si je l’aime de tout mon coeur tout de même).

23172797_10214143840220538_862595713720050145_n

Alors je décide de prendre la chose du bon côté, je vais en profiter pour essayer de chasser mes pensées négatives et tout ce qui me fatigue un peu en ce moment, je vais faire une bonne méditation pour bien dire au revoir à tous ces petits tracas. Je vais également boire une bonne tisane (ma nouvelle passion) détoxifiante puisque j’ai lu que la pleine lune favorise cela et aide le corps à éliminer ce qu’il contient de mauvais. 

Bref, je vais profiter de cette pleine lune pour essayer un petit nouveau départ. 

Je voulais savoir si tu connais les effets que la lune peut avoir sur les humains, et si tu as déjà remarqué des changements chez toi ? Si oui, est-ce que ça t’a permit de mettre des choses en place pour vivre en harmonie avec ces changements lunaires ? 

29 octobre 2017

Mes 10 conseils pour savourer le moment présent

Capture d’écran 2017-10-15 à 14

Ce que j'ai compris récemment, c'est que pour se sentir mieux, lâcher-prise ou évacuer certains stress, l'idéal est de se focaliser sur le moment présent et de revenir à des choses très simples. Je le fais de plus en plus souvent, tous les jours, et je découvre que je peux avoir la sensation d'être la personne la plus heureuse du monde quand je fais ce genre de choses.. Alors je souhaite les partager avec toi. 

A noter : Ces exercices sont à réaliser autant de temps qu'on le peut/veut et peuvent être refait autant de fois qu'on le souhaite, sans aucune modération.

 

1. Se focaliser sur sa respiration, le faire plus profondément, en inspirant de l'air frais et neuf, expulsant tout ce qu'on a besoin d'expulser pendant l'expiration. 

2. Rester dans un silence total et se rendre compte qu'il y a toujours des choses à entendre, les écouter d'une autre manière. 

3. Regarder les nuages, leurs mouvements plus ou moins lent et les formes qu'ils ont parfois. 

4. Ecouter le chant des oiseaux et les chercher dans les arbres, observer les branches et les feuilles. 

5. Regarder la flamme d'une bougie danser au rythme de l'air qui la frôle. 

6. Ecouter de la musique classique ou du jazz en fermant les yeux et ressentir la douceur résonner à l'intérieur de son corps (chacun peut choisir sa propre musique qui l'apaise).

7. Sentir des fleurs, s'attarder sur les bonnes odeurs qu'on rencontre. Tu verras, comme par magie, ça fait sourire. 

8. Manger en pleine conscience, ralentir la vitesse à laquelle on mâche pour plutôt se concentrer sur le goût et les différentes saveurs que l'on sent dans toute notre bouche. 

9. Faire brûler du papier d'Arménie ou de l'encens et se concentrer sur la fumée qui s'échappe, voir sa beauté. 

10. Danser, en ne pensant plus à rien d'autre qu'à danser, en oubliant tout le reste, les autres, leur regard, notre façon de faire, juste se lâcher, bouger...

 

Et toi, quels sont les petites choses que tu peux faire au quotidien pour être heureux et que tu savoures plus que tout le reste ?