11 janvier 2018

Attraversiamo !

Cette année, je veux lire, lire et encore lire.. 
J'ai quand même fait fort l'année dernière en lisant en bonne quinzaine de livre, tous les Harry Potter y compris.. Et j'ai donc prit goût à la lecture.. Mieux, je crois que je me suis trouvé une nouvelle passion ! 

J'ai donc finis mon premier livre de l'année : -Mange, Prie, Aime- de Elisabeth Gilbert. 
J'avais vu le film, il y a quelques mois, dans lequel Julia Roberts est d'une beauté comme j'ai rarement vu... 
J'avais aimé les thèmes abordés dans ce film alors comme à mon habitude, j'adore pouvoir mettre ces images que j'ai vu dans un film, dans ma mémoire pour les améliorer pendant que je lis le livre. 

Le livre m'a encore plus plu ! 

Capture d’écran 2018-01-10 à 13

Mon petit résumé : 
Liz ne se sent plus heureuse dans son mariage, elle est au bord de la dépression, elle ne sait pas comment changer cette situation. Un soir, elle s'effondre complètement pendant que son mari dort, elle s'enferme dans la salle de bain, et comme beaucoup d'humain au bord du gouffre, elle décide de prier. Et elle entend des réponses à ses questions. Elle décide de divorcer ! 
La dépression qui l'attendait profite de ce divorce pour s'emparer d'elle. 
Elle rencontre un autre homme, mais elle est blessée, tout est plus compliqué, elle pense sans arrêt aux échecs de ses relations amoureuses et elle n'arrive pas à se sortir de ce mal-être. Elle repense alors à un sorcier qu'elle avait rencontré quelques temps plus tôt à Bali, qui lui avait dit qu'elle y retournerait. Elle pense au voyage, et elle décide de partir : En Italie, puis en Inde et à Bali pour finir.
En Italie, elle découvre les joies de l'architecture romaine, de la mentalité italienne et bien-sûr, de la bonne nourriture. 
En Inde, elle tente, par la méditation, de rencontrer son Dieu intérieur et améliore sa spiritualité de jour en jour, en trouvant des réponses à ses questions. 
A Bali, elle cherche un équilibre, apprends à comprendre la culture des balinais et retrouve définitivement le bonheur. 

Mon avis : 
J'ai eu du mal à entrer vraiment dans le livre, je n'avais pas spécialement une grande envie de me remettre à le lire chaque soir. Je crois que ce qui m'a empêcher d'être complètement dedans dans la première partie du livre, c'est le fait qu'elle parle de nourriture italienne délicieuse plusieurs fois. Qu'est-ce que ça me donnait faim ! Quand je lisais tard avant de dormir, ce n'était pas une bonne idée. Mais ensuite, j'ai plongé dedans et j'ai décidé de plutôt manger le livre, et à une vitesse folle. J'ai voyagé avec elle, et qu'est-ce que ça fait du bien. J'ai pu apprendre sur ma propre spiritualité en l'accompagnant en Inde. Et j'ai énormément appris et été passionnée par la culture balinaise, pas toute rose et pleine de soleil d'ailleurs. Ensuite, j'ai adoré la voir atteindre doucement le bonheur, se remettre en question, grandir et changer et l'accompagner dans tout ça. J'ai adoré les gens qu'elle a rencontré, surtout Ketut, le sorcier indien et Yudhi, ce balinais amoureux de l'Amérique et des Etats-Unis, à l'histoire bouleversante et à la personnalité fabuleuse. 
J'ai eu la sensation de découvrir ces pays et de rencontrer ces personnes. 
J'ai eu l'occasion de me questionner et d'améliorer mes idées spirituelles, avec elle. 
J'ai vraiment adoré ce livre, et je te conseille de le lire pour apprendre plein de choses toi aussi. 

Les 2 citations du livre qui m'ont le plus marquées : 
- « Attraversiamo » qui veut dire : traversons en Italien et qui est son mot préféré. Je l’aime beaucoup moi aussi, j’ai pu traversé toutes les étapes du voyage avec elle. 
- Et cette réflexion sur Dieu dans laquelle je me suis tellement retrouvé : Dieu, écrit Dante, n’est pas tant une vision aveuglante de la glorieuse lumière, il est avant-tout ‘l’amour che move il sole e l’astre telle’, ‘l’amour qui fait se mouvoir le soleil et les autres étoiles’ » 

Dis-moi si tu serais intéressée pour que je te donne mon avis à chaque fin de mes lectures ?
Je voulais simplement te parler de ce livre parce que je crois qu'il restera marqué dans mon esprit pendant très longtemps. Et donc, comme toujours, je partage ! Je demande mais si j'ai un nouveau coup de coeur aussi gros que celui-ci, je partagerai forcément ici aussi. A très vite !


22 octobre 2017

Parlons d'un livre

 

téléchargement

La petite tête que tu vois en bas du livre, c'est celle de Laetitia. Laetitia qui a créé le By Gyla Project, Laetitia qui a créé un blog et une chaîne Youtube dans laquelle elle raconte ses expériences écolo et dans laquelle elle nous montre qu'on peut se sentir heureux tous les jours de sa vie. Laetitia qui nous partage tant d'amour et qui l'a encore fait grâce à ce livre. 

Ce livre est basé sur le même principe que -5 ans de réflexions-, c'est à dire que chaque jour, il nous pose une question à laquelle nous devons répondre. Et à la fin du livre, on recommence au début, on le fait 3 fois, pendant 3 ans. Il permet de voir l'évolution de nos réponses et de nos pensées. Il permet aussi de figer nos pensées tel jour pour pouvoir nous en souvenir à chaque fois qu'on ouvrira le livre. 
A la différence de -5 ans de réflexions- par contre, il n'y a pas que de simples questions, certains jours il y a comme des mini-défis qu'on doit réaliser au cours de la journée, ou bien des petits exercices de psychologie positive ou d'art thérapie. 
Bref, ce livre est fait pour nous ramener au présent, à notre journée et à tout ce qui a pu nous rendre heureux. Grâce à ça, on peut remarquer que les choses simples sont si importantes et qu'il faut les savourer. 

Si tu fais partie de ma famille, ne l'achète pas tout de suite, il se peut que le père noël se charge de te l'offrir pour pouvoir le commencer dès janvier 2018... 

Photo le 13-10-2017 à 10

Oui, on a même envie de lui faire des bisous... Et puis il faut le dire, sa couleur est super jolie :p 

20 septembre 2017

Le goût à la lecture

Petite, je n'ai pas forcément été habituée à aimer la lecture mais je lisais tout de même, de moi-même certains livres. Je me souviens avoir découvert le premier Harry Potter et être tombée amoureuse de l'univers, même si les films ont été plus impressionnant et m'ont permis d'accrocher d'autant plus à cette histoire incroyable qui mettaient en scène des enfants de mon âge. 
Le fait qu'on nous impose des livres, à lire en un certain temps, à l'école a engendré le fait que je ne me sente pas proche des livres et que je trouve la lecture plutôt contraignante. Malgré tout, 2 ou 3 livres que j'ai dû lire et que je me suis donc forcée à lire pour les cours, m'ont plu et sans m'en rendre compte, ont marqué mon esprit. J'ai beaucoup aimé en terminal par exemple -Zazie dans le métro-, que je n'aurais jamais lu sans l'école. Et je me suis rendue compte récemment qu'à l'époque où j'étais en seconde, on m'avait demandé quel était mon livre préféré et j'avais répondu -La chambre des officiers- et je me suis souvenu de ce roman que j'avais lu en seconde et qui m'avait particulièrement intéressé. Comme c'était un livre imposé, je n'ai pas gardé ce souvenir de ce livre et j'ai d'ailleurs égaré le livre. 

Plus tard, de moi-même j'ai découvert des livres comme -Ensemble, c'est tout- ou -L'amour dure trois ans- que j'ai vraiment adoré. J'aimais beaucoup l'idée de voir un film et de lire ensuite le livre pour pouvoir m'imaginer les personnages (les acteurs du film) en lisant de nouvelles choses qui ne sont pas forcément présentes dans les films. Mais je ne lisais pas régulièrement, et je devais me forcer pour le faire. 

Depuis quelques mois, ma relation aux livres a complètement changé, j'ai découvert les livres de développement personnel et le premier que j'ai lu a été le livre parfait pour commencer, c'est -L'homme qui voulait être heureux-. Et là j'ai eu une révélation, les livres pouvaient m'apporter énormément pour mon bien-être, mes réflexions, mon évolutions et ils pouvaient m'aider, être un soutien. J'ai donc commencé à aimer ce livre et à en vouloir d'autres, pour les rencontrer et apprendre à les aimer aussi. J'ai prit le goût à la lecture. Et encore plus que ça, j'ai trouvé dans les livres une sorte d'amitié : ce sont des histoires qui peuvent m'accompagner, me changer les idées, me permettre de m'évader ou m'apprendre des quantités de choses. En plus du développement personnel, j'ai décidé de lire tous les Harry Potter, et j'en suis au 5ème, je les lis à une vitesse folle, je suis passionnée ! Cet univers est incroyable et permet d'autant plus de s'évader de notre quotidien. 

_DSC9877

 La dernière chose que je voudrais dire, et je peux te dire qu'elle est très importante et c'est surtout pour ça que j'ai voulu écrire sur mon amour des livres pour le partager : je ne fais pratiquement plus d'insomnie. Je ne peux pas être sûre à 100% que c'est ça qui a tout changé mais je le constate, je crois que depuis que je lis tous les soirs avant de dormir, je m'endors environ en moins de 15 minutes. Je parlerai forcément de mes insomnies un jour parce que c'est quelque chose qui m'a fait souffrir pratiquement toute ma vie, mais pour résumer, je passais très souvent des nuits à lutter, me retourner, souffrir pendant des heures, jusqu'à 4 ou 5h du matin. Le fait de m'endormir juste après avoir lu est incroyable pour moi et merveilleux. Je crois que le fait de me concentrer sur une histoire fait que je ne peux pas penser aux choses auxquelles je pensais pendant des heures avant, et que le fait que ce ne soit pas un appareil électronique me permet de ressentir une vraie bonne fatigue ensuite et c'est magique, mes yeux se ferment seuls et je me repose enfin. J'espère que ça va continuer... 

J'ai donc décidé de me créer une Liste de livres à lire dans mon Bullet journal et elle est de plus en plus longue. Je rêve maintenant de grande bibliothèque et je suis vraiment amoureuse des livres, je les trouve beau et tellement enrichissant. Je suis heureuse d'avoir compris l'importance de la lecture et je ne compte plus jamais vivre sans lire un peu tous les jours. 

_DSC9878

Et toi, quel est ton rapport aux livres ? Peux-tu m'en conseiller ?? 

 

Posté par Justine_dlh à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

16 septembre 2017

Rêvons avec Bernard Werber

rêves

« Dans les années soixante-dix, deux ethnologues américains découvrirent au fin fond de la Malaisie une tribu primitive, les Sénoïs. Ceux-ci organisaient leur vie autours de leurs rêves.
On les appelait d’ailleurs « le peuple du rêve ». Tous les matins, au petit déjeuner, autours du feu, chacun ne parlait que de ses rêves de la nuit. Si un Sénoï avait rêvé avoir nui à quelqu’un, il devait offrir un cadeau à la personne lésée. S’il avait rêvé avoir été frappé par un membre de l’assistance, l’agresseur devait s’excuser et lui donner un présent pour se faire pardonner.
Chez les Sénoïs, le monde onirique était plus riche d’enseignements que la vie réelle. Si un enfant disait avoir rencontré un tigre et s’être enfui, on l’obligeait à rêver à nouveau du félin la nuit suivante, à se battre avec lui et à le tuer. Les anciens lui expliquaient comment s’y prendre. Si l’enfant ne réussissait pas à venir à bout du tigre, toute la tribu le réprimandait.
Dans le système de valeurs sénoï, on rêvait de relations sexuelles, il fallait aller jusqu’à l’orgasme et remercier ensuite dans la réalité l’amante ou l’amant désiré par un cadeau. Face aux adversaires hostiles des cauchemars, il fallait vaincre puis réclamer un cadeau à l’ennemi afin de s’en faire un ami. Le rêve le plus convoité était celui de l’envol. Toute la communauté félicitait l’auteur d’un rêve plané. Pour un enfant, annoncer un premier essor était un baptême.
On le couvrait de présents puis on lui expliquait comment voler en rêve jusqu’à des pays inconnus et en ramener des offrandes exotiques. Les Sénoïs séduirent les ethnologues occidentaux. Leur société ignorait la violence et les maladies mentales. C’était une société sans stress et sans ambition de conquête guerrière. Le travail s’y résumait au strict minimum nécessaire à la survie. Les Sénoïs disparurent quand la forêt où ils vivaient fut livrée au défrichement. Cependant, nous pouvons tous commencer à appliquer leur savoir. Tout d’abord, consigner chaque matin le rêve de la nuit, lui donner un titre, en préciser la date. Puis en parler avec son entourage, au petit déjeuner par exemple. Aller plus loin encore en appliquant les règles de l’onironautique. Décider ainsi avant de s’endormir du choix de son rêve: faire pousser des montagnes, modifier la couleur du ciel, visiter des lieux exotiques, rencontrer les animaux de son choix.
Dans les rêves, chacun est omnipotent. Le premier test d’onironautique consiste à s’envoler. Etendre les bras, planer, piquer en vrille, remonter: tout est possible.
L’onironautique demande un apprentissage progressif. Les heures de « vol » apportent de l’assurance et de l’expression. Les enfants n’ont besoin que de cinq semaines pour diriger leurs rêves. Chez les adultes, plusieurs mois sont parfois nécessaires. » 
                                                                                          – Bernard Werber, L’encyclopédie du savoir relatif et absolu –

 

Posté par Justine_dlh à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 juillet 2017

Le Petit Prince ❤

 

J'avais vu ce film il y a un peu moins de deux ans, je l'avais trouvé joli, rien de plus. Mais j'ai enfin compris pourquoi, je n'avais jamais lu Le Petit Prince ! Je connaissais les personnages, je connaissais la rose et le renard, je savais que la rose était très importante et que le renard était très attachant. 

Avant-hier j'ai commencé à le lire et hier j'ai terminé, je ne voulais pas m'arrêter, je voulais rester dans ce rêve, alors j'ai regardé de nouveau ce film et j'ai compris qu'il était merveilleux et parfaitement fidèle à cette histoire sublime. 

Je me suis surtout rendue compte avec tout ça, que je suis toujours une petite fille et que je voudrais toujours en être une. 

Camille - Suis-moi (Le Petit Prince)

  

Posté par Justine_dlh à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,